Croyance aux théories du complot

Il y a quelques jours, la presse a fait état d’un sondage de l’IFOP pour la fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch, dévoilant les croyances des Français en matière de « fake news ». Selon l’enquête, près de 80% des Français croiraient au moins à une théorie du complot.

Trouvant cette étude fort intéressante, j’ai voulu la connaître en détail. Ses résultats, ainsi que la note d’accompagnement publiée par la fondation Jean-Jaurès, peuvent être téléchargés depuis le site de Conspiracy Watch.

L’enquête a fait l’objet de quelques critiques, notamment sur sa méthodologie. On peut lire les réponses de l’IFOP faites à ces critiques sur le site de Conspiracy Watch.

L’une des critiques portait sur le fait que certaines thèses proposées dans l’enquête pourraient ne pas relever de la théorie du complot. Il est logique que les personnes croyant en une thèse, ne pensent pas qu’elle soit à ranger parmi les théories du complot. On peut en juger en reproduisant ci-après la liste des onze thèses proposées aux sondés (dans l’ordre décroissant du pourcentage de gens qui y adhèrent) :

  • Le ministère de la santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins : 55%
  • La CIA est impliquée dans l’assassinat du président John F Kennedy à Dallas : 54%
  • Le virus du sida a été créé en laboratoire et testé sur la population africaine avant de se répandre à travers le monde : 32%
  • Les groupes terroristes djihadistes comme Al-Qaïda ou Daech sont en réalité manipulés par les services secrets occidentaux : 31%
  • La révolution française de 1789 et la révolution russe de 1917 n’auraient jamais eu lieu sans l’action décisive de sociétés secrètes tirant les ficelles dans l’ombre : 28%
  • Il existe un projet secret appelé le « Nouvel Ordre Mondial » et consistant à mettre en place une dictature oligarchique planétaire : 24%
  • Certaines traînées blanches créées par le passage des avions dans le ciel sont composées de produits chimiques délibérément répandus pour des raisons tenues secrètes : 20%
  • Dieu a créé l’homme et la Terre il y a moins de 10 000 ans : 18%
  • Les Etats-Unis ont développé une puissante arme secrète capable de provoquer des tempêtes, des cyclones, des séismes et des tsunamis en n’importe quel endroit du monde : 17%
  • Les Américains ne sont jamais allés sur la lune et la NASA a fabriqué des fausses preuves et de fausses images de l’atterrissage de la mission Apollo sur la lune : 16%
  • Il est possible que la Terre soit plate et non pas ronde comme on nous le dit depuis l’école : 9%

Il convient de ne pas accorder trop d’importance au fait que 79% des Français adhéreraient à au moins l’une de ces thèses. L’IFOP préfère communiquer sur le fait que 53% de la population n’adhère à aucune de ces thèses, voire deux tout au plus et que 25% de la population adhère à au moins 5 thèses.

Une autre critique, plus gênante peut-être, tient au fait que les sondés étaient amenés à se prononcer sur des théories qu’ils ne connaissaient pas a priori. Il n’était pas possible de répondre « Je ne sais pas ». L’IFOP considère que les sondés devaient être à même d’émettre une opinion, même s’il entendaient parler d’une théorie pour la première fois.

Il convient de noter, comme l’indique France Info, que « les jeunes sont nettement plus perméables aux théories du complot que leurs aînés. Les moins de 35 ans sont ainsi deux fois plus nombreux à adhérer à au moins sept théories du complot que les plus de 35 ans (21% contre 11%). »

Pour ma part, je note que :

  • Le niveau d’éducation joue un rôle important dans la perméabilité aux théories du complot : 35% des personnes ayant un niveau BAC+5 ne croient en aucune des onze thèses proposées par l’enquête, contre seulement 12 à 15% de ceux qui n’ont pas le baccalauréat ;
  • Le rejet de ces croyances est plus fort en région parisienne (29%) que dans les communes rurales (18%) ;
  • Il est plus fort aussi chez les gens ayant voté Benoît Hamon ou Emmanuel Macron, au premier tour de la présidentielle (34 et 33%, respectivement), que chez ceux ayant voté Jean-Luc Mélenchon (19%), Nicolas Dupont Aignan (10%) ou Marine Le Pen (12%) ;
  • Enfin, il est plus fort chez les gens qui ne regardent jamais leur horoscope (26%), que chez ceux qui le regarde tous les jours (7%).

L’étude porte aussi sur ce que pense les gens sur :

  • Le niveau de compromission des médias ;
  • La réalité du réchauffement climatique ;
  • Différentes affirmations sur l’immigration ;
  • L’intégrité des élections organisées en France ;
  • Le niveau de compromission du gouvernement américain dans le 11-septembre ;
  • la gravité et la réalité du génocide des juifs.

Bien que ce ne soit pas une théorie du complot, on notera qu’environ 71% de la population croit encore en Dieu, selon l’enquête WIN/Gallup de 2012 : personnes se déclarant religieux (34%) et agnostiques (37%),.

Je note dans l’enquête de l’IFOP qu’il ne semble pas y avoir de différence significatives entre les catholiques et les personnes se déclarant non religieux pour ce qui concerne la perméabilité aux théories proposées.

Par contre, pour ce qui concerne l’immigration, 54% des catholiques pensent que celle-ci est un projet politique de remplacement d’une civilisation par une autre, organisé délibérément par nos élites… contre 37% des non religieux qui pensent la même chose.

Bizarrerie dans l’enquête de l’IFOP : 12% des personnes sans religion pensent que Dieu a créé l’homme et la Terre, il y a moins de 10 000 ans ! Mais bon, ils sont quand même 27% à penser la même chose chez les catholiques pratiquants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *